Histoire et Sortilèges
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Octobre 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 12 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 12 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 78 le Lun 14 Mar - 8:03
Statistiques
Nous avons 133 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Maxime Morin

Nos membres ont posté un total de 46441 messages dans 5397 sujets
-40%
Le deal à ne pas rater :
Nike Sportswear Phoenix Fleece – Pantalon oversize taille haute
35.97 € 59.99 €
Voir le deal

Bataille Elfes sylvains-Bretonniens/ Elfes noirs 17/10/08

2 participants

Aller en bas

Bataille Elfes sylvains-Bretonniens/ Elfes noirs 17/10/08 Empty Bataille Elfes sylvains-Bretonniens/ Elfes noirs 17/10/08

Message  Renaud Lun 29 Sep - 14:37

La nuit était tombée brusquement sur le campement bretonnien. Le feu de camp allumé à la hâte éclairait d'une lumière tremblante les visages burinés des soldats. L'étrangeté de l'île et les menaces qu'elle dissimulait n'avaient pas entamé la bonne humeur de la troupe. N'écoutant que leur courage, les hommes avaient décidé de faire un sort aux tonneaux de vin d'Aquitaine qui emplissaient la cale de leur navire. Maintenant échoué sur cette île, promis à une mort certaine, il aurait été incongru, voir criminel de laisser un si bon vin se perdre. Sous le regard distant et légèrement méprisant des chevaliers, les soldats vidaient avidement leur cinquième tonneau...

A quelques dizaines de pas, une ombre furtive se faufilait à travers le sous-bois. De la clairière où les Bretonniens s'étaient installés, des rires gras et des chants grivois résonnaient. Emplie de consternation, l'ombre souffla et laissa poindre un certain agacement:
-"Les hommes sont décidément des créatures sans cervelle..."
Morfoïn, l'émissaire elfe sylvain, n'eut aucun mal à se faufiler à travers le camp. La moitié de la troupe titubait déjà. Lorsqu'elle émergea soudainement de la pénombre, les soldats, ahuris et copieusement saouls, se précipitèrent dans un grand fracas sur leurs armes. Seul le sergent, moins saoul que les autres, ou tout simplement plus résistant à l'alcool, garda son calme. Il interpela l'étrangère d'une voix qu'il voulait la plus ferme possible:
-" Que veux-tu, fée des bois et quel plaisir as-tu à effrayer ainsi mes homme?"
L'elfe lui répondit avec une voix cristalline et teintée de malice:
"Nul était mon intention, humain, je suis porteuse d'un message urgent. Conduis moi à ton chef."
Le sergent, vétéran de nombreuses batailles, hésita quelques instants à obéir à cette créature, une femme qui plus est. Néanmoins, il savait que le contrat qui liait la compagnie aux elfes était le moyen le plus sûr pour quitter cette île sans trop de dommages. Bougonnant,avec un geste brusque du bras, il enjoint la danseuse de guerre à le suivre.

La tente du chef de la compagnie était au centre du camp, au sein des quartiers des chevaliers. Les nobles guerriers suivirent l'émissaire elfe du regard, sans trahir la moindre surprise ou le moindre signe de nervosité. Lorsque Morfoïn entra sous la tente, elle déclara laconiquement :
-"C'est pour demain. L'ennemi est maintenant à notre portée. Il nous faudra ouvrir deux fronts. Nos éclaireurs ont repéré des Druchii, mais également des troupes de rats puants tout près de nos positions. Nous procéderons donc comme convenu. Il faut vous tenir prêt".
Avec un calme olympien et s'efforçant de ne pas prendre ombrage de si peu de manières, le chef bretonnien répondit:
-"Mes hommes sont des professionnelles, rompus dans l'art de la guerre. Ils sont prêt à se battre à tout moment, dame Morfoïn. La guerre est aussi naturel pour un bretonnien que l'impertinence chez un elfe, ma douce amie."
Morfoïn sourit:
-"Ne prenez pas ombrage de mes manières messire Baudoin. Le temps presse, l'ennemi est tout proche, et en ces circonstances les guerriers elfes n'ont pas coutumes de s'encombrer de courtoisies."
Souriant à son tour, le chevalier accompagna l'elfe hors de la tente.
-"J'ai appris à apprécier le talent guerrier des elfes sylvains et notamment ceux de leurs danseurs de guerre. Ce sera donc un honneur immense pour mes hommes et pour moi de combattre à vos côtés"
Virevoltant, Morfoïn s'élança vers le sous-bois:
"Nous aussi messires nous apprécions les talents martiaux de vos chevaliers. Ils nous sont parfois de quelques utilités....."
L'elfe disparut dans la nuit.


Dernière édition par Renaud le Mer 29 Oct - 16:36, édité 1 fois
Renaud
Renaud
Niveau 6
Niveau 6

Nombre de messages : 2325
Age : 43
Localisation : Vendes
Prénom (valide requis) : Renaud
Date d'inscription : 09/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Bataille Elfes sylvains-Bretonniens/ Elfes noirs 17/10/08 Empty Re: Bataille Elfes sylvains-Bretonniens/ Elfes noirs 17/10/08

Message  Renaud Mer 29 Oct - 16:36

"Son crâne lui semblait sur le point d'exploser. Ce coup porté à la tempe aurait du la tuer sur le coup. Pourtant, par on ne sait quel miracle, Morfoïn avait survécu aux attaques des Druchii. Ses compagnons, qu'ils soient humains ou elfes n'avaient eu sa fortune. Sur les dix danseurs de guerre de sa troupe, seuls trois avaient survécus. Emplie d'une profonde mélancolie, elle observait ses alliés s'enfoncer dans la forêt.
Le long du sentier forestier qui devait les ramené au campement, les rescapés bretonniens avançaient péniblement. Fermant la marche, un petit groupe de chevaliers entourait silencieusement un brancard. La lune qui se reflétait sur leurs armures rendait encore un peu plus sinistre cette curieuse procession. Messire Baudoin était entre la vie et la mort. Les armes qui lui avaient infligé de multiples et terribles blessures étaient vraisemblablement empoisonnées. Morfoïn savait que seules les compétences médicinales d'une ensorceleuse elfe pourraient le sauver.
Malheureusement, les siens l'attendaient déjà pour affronter une autre menace, plus sournoise encore que celle des elfes noirs. Une armée skaven avait été repérée depuis plusieurs jours déjà. Le gros de l'armée sylvestre s'était porté à sa rencontre. Morföin fit signe à ses compagnons de presser le pas. Il ne leur restait que quelques heures avant l'aube...
Renaud
Renaud
Niveau 6
Niveau 6

Nombre de messages : 2325
Age : 43
Localisation : Vendes
Prénom (valide requis) : Renaud
Date d'inscription : 09/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Bataille Elfes sylvains-Bretonniens/ Elfes noirs 17/10/08 Empty Re: Bataille Elfes sylvains-Bretonniens/ Elfes noirs 17/10/08

Message  boulet Mer 29 Oct - 21:33

"Hem...

Messire Morfoin, il semblerait que nos adversaires (que la dame du lac les maudissent) aient fait beaucoup de prisonniers et qu'ils les aient emmenés avec eux, sans doute pour en faire des esclaves ou pire encore : pour le simple plaisir de les torturer. Nos hommes colportent bien des rumeurs à propos de ce que ces êtres infames font de leurs prisonniers..."
boulet
boulet
Niveau 5
Niveau 5

Nombre de messages : 828
Age : 41
Prénom (valide requis) : Nicolas
Date d'inscription : 04/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Bataille Elfes sylvains-Bretonniens/ Elfes noirs 17/10/08 Empty Re: Bataille Elfes sylvains-Bretonniens/ Elfes noirs 17/10/08

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum