Histoire et Sortilèges
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Décembre 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 78 le Lun 14 Mar - 8:03
Statistiques
Nous avons 134 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est LECLERC

Nos membres ont posté un total de 46441 messages dans 5397 sujets
Le Deal du moment : -25%
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent ...
Voir le deal
18 €

Compte rendu partie 12

Aller en bas

Compte rendu partie 12 Empty Compte rendu partie 12

Message  Eric Lun 9 Avr - 15:09

On a bien réussir à finir le scénario sur les jeux vidéos hier. Voici le résumé avant la partie de vendredi (c'est long à faire un résumé d'une partie de 8h cyclops ) :


Mercredi 4 décembre (suite) :

Le Cable se situe sur Washington Road, une ruelle sûrement sordide sous un temps ensoleillé, mais complètement glauque sous un temps pourri. Une fois les termes « sordide » et « glauque » utilisés, difficile de qualifier le Cable : des drag-queens cablées, des putes aux membres chromées, des punks avec des piercings improbables et des rastas défoncés. Et cinq inconnus qui entrent en tenue de civils : évidemment, l’étiquette flic s’impose d’office. Le patron ne fait aucun souci et indique l’entrée vers la salle illégale réservée aux X-Trem games. Le choc est saisissant : un silence de plomb attend les joueurs qui ont bien évidemment condamné la sortie de secours. TROMPETTES. La patronne, Sheryl Lee, se dirige vers les joueurs et leur glisse que c’est une indic ; les joueurs comprennent le message et après un rapide échange et une présentation des photos, deux faits ressortent : ni Jason Keens, ni Isa n’ont mis les pieds au Cable ; par contre Sheryl est sûre et certaine que les câblages sur les photos des corps de l’usine n’ont pu être réalisés que par le Doktor alias Nelson Wallace. Avant de repartir, les activités ont reprises et vous avez des aperçus du X-Trem game : sports ultra dangereux faisant triper l’homme dans le caisson, mieux qu’une drogue ; sodomie par un démon à queue préhensile cloutée et les paris sur la durée avant évanouissement. Ouille !

Vous rejoignez votre véhicule, que Lyam croit voir en flammes, lorsque que les anges vous filent une communication : un agent qui est intervenu avec vous à l’usine Simox a découvert N°10. Vous vous rendez sur place, un immeuble de la future place financière en construction, pour le récupérer mais rapidement il s’avère que les junkies qui squattent l’immeuble se shootent avec du Voodoo. Hawkins ne veut pas vous envoyer de renforts, il faut en profiter pour observer leurs comportements, super ! Il se trouve que les drogués se font un tripe mystique mais ne deviennent agressifs que s’il y a du bruit autour d’eux. TROMPETTES. En attendant, n°10 n’est pas en super état, il tourne en rond dans une pièce au 20ème étage et ne murmurera qu’une phrase à l’oreille de Sofia : petit Garcia doit passer le niveau 3 sinon la Muerita la rattrapera et game over. Enfin, deux heures plus tard, une fois le trip passé vous pouvez sortir et Marcus arrive avec l’ambulance… Marcus ? Ah oui, Sofia a cru voir son frère. D’ailleurs, hormis Coyle, tous les autres ont des hallucinations et entendent régulièrement une musique bourrine commençant par des trompettes.

Jeudi 5 décembre

Radio flash vous informe que Stabbing Granny (la mamie serial killer tueuse de vieux) recommence à sévir et que Eloïse Lovelin-Sweetheart, la femme d’Edward, devient la nouvelle porte parole de Mc Conroy. Evidemment, ça met très mal à l’aise Edward et un certain nombre de COPS n’apprécient pas non plus.

Deux pistes s’offrent donc à vous : numéro 10 dont l’identité est Simon Finch, ingénieur informatique dont la disparition a été signalée par sa boîte y a quelques mois. Et la piste du Doktor, dont il faudra plusieurs heures de recherches pour dégotter des informations dans les micro-fiches : c’est un chirurgien au passé trouble, qui s’est fait exclure de l’armée américaine lors des guerres d’Amérique du Sud ; ensuite, il est arrêté à plusieurs reprises pour des opérations et des câblages sur différentes personnes. Sa dernière adresse connue est à Arlesia au sud de Norwalk (mais a priori c’est désormais abandonné), et son dossier a été suivi en dernier par Miller du DETD.

Vous commencez par aller voir l’appart de Simon Finch à Gardena. TROMPETTES. Premier élément, la porte a été forcée mais bonne nouvelle il y a des empreintes à récupérer. L’appart en lui-même confirme la passion de l’informatique et des jeux de Finch, mais rien à exploiter si ce n’est peut-être son chat mécanique qui semble doté de caméras. Encore du boulot pour Benets et son équipe.

Lors de votre pause café, en zieutant les télés d’un magasin, vous avez tous la même hallu (sauf Coyle) : un homme enturbanné, d’origine indienne, et une cible qui apparaît sur son front. Cet homme c’est Neru Pablosida, avocat dans un procès mafieux concernant des russes. Que faire ? Votre instinct vous souffle que vous avez été drogués lors de votre partie d’Infernal Towers VI, puisque le seul à ne pas avoir d’hallucinations ni à entendre les trompettes c’est Coyle, qui était en stage de criminalistique à ce moment. Du coup, est-ce que la cible indique que la drogue va vous inciter à tuer Neru ou au contraire qu’il faut le protéger ? Vous appelez Mme Fatale, la psy du central, qui ne peut guère vous éclairer si ce n’est qu’en lui racontant vos hallucinations il lui semble que l’hypothèse d’aider la cible semble la plus logique (notamment le fait que Sean ait revécu le meurtre de Mina Gucci).

Vous voilà donc en route pour le palais de justice, et coïncidence Neru Pablosida sort à ce moment là avec sa secrétaire. TROMPETTES. Coïncidence encore, trois bagnoles noires déboulent et une douzaine d’italiens armés en sortent et mitraillent le couple (mais Neru a le bon réflexe d’utiliser sa secrétaire comme bouclier…). Coïncidence encore et toujours, des tueurs portant des lunettes noires déboulent dans un van de glaces russe et mitraillent les italiens. Et vous voilà au milieu, où tous ses truands n’en ont clairement rien à carrer de vous. A peine deux minutes plus tard, le camion de glaces repart avec tous ses hommes, poursuivi par la seule voiture italienne encore en état et ses quatre survivants, mais aussi votre Hellcat avec comme conducteur Coyle et unique passager Sean (les autres protégent les civils aux alentours du palais de justice). Les tueurs à lunettes noires s’amusent : les feux passent au vert quand ils arrivent, ils font siffler vos casques et ceux des italiens, déclenchent les airbags,… En tout cas Coyle rattrape les italiens et Sean en profite pour exploser la tête du conducteur au fusil à pompe. 10 secondes plus tard, cette scène qui a été filmée par la caméra du feu de signalisation, passe en boucles sur les écrans géants dans la rue sous-titrée : Enjoy the COPS ! Coyle accélère pour rattraper les russes mais c’est peine perdu, et en prenant des risques il finit par éclater un caniche multicolore qui traversait la rue. Nouveau Enjoy the COPS ! sur les écrans géants. Le camion de glace se retrouve finalement coincé par un barrage. Les tueurs se rendent, mais ils ont fait disparaître tout leur matos dans un bac d’acide. Sean découvre alors ce qu’il craignait, l’un des tueurs est son fils. Vous apprenez aussi que les russes ont fait des descentes contre tous les repaires de mafia italiens, franchissant inexplicablement les alarmes et portiques de sécurité. Bref c’est la merde dans LA et tous les policiers, COPS compris, sont mobilisés pour éviter que cette St Barthelemy (titreront les journaux) tourne au chaos.

Vendredi 6 décembre

Sofia, en arrivant au LAPD, se fait bizuter par les COPS hommes. Elle doit faire les 35 étages d’ascenseur en compagnie de Sniper et de son sourire de psychopathe. Elle ne versera pas une larme mais craquera dans les bras de Can, Jen et Proc qui ont bien évidemment été mis à l’écart de cette idée de bizutage. Lyam a désormais une dent contre Sniper.
A part ça, Edward et Sean arrivent la gueule en vrac, l’haleine chargée d’alcool et des valises monstrueuses sous les yeux. C’est surtout étonnant de la part d’Edward.

Lors du roll call, vous apprenez évidemment que la mairie est furax. Il y a des milliers de dollars de dégâts, et la mairie n’Enjoy pas, mais alors pas du tout, les COPS qui jouent aux cow-boys. Tous les candidats aux élections en rajoutent des couches. Et en plus, Hawkins et Skripnick rappellent à tous que la visite de la présidente mexicaine est pour demain afin de conclure des accords sur les trafiques de drogue Californie/Mexique.

En parlant de Mexique, TROMPETTES, Rodolphe et Martin ont découvert pourquoi l’employé mentait : son fils est pris en otage par des mafieux mexicains, et il a dû collaborer en fournissant les sièges SMIL 027. Indice peut-être : il a aperçu un bassin d’immersion artisanal dans l’un des camions qui chargeait les sièges.

Enfin bref, après un mot d’ordre de faire profil bas pendant que vous continuez votre enquête alors que toutes les forces de police sont mobilisées pour éviter un affrontement russo-italien de grande envergure, vous partez pour rencontrer le détective Miller qui confirme que le Doktor est un fanatique du câblage de tout ordre et aussi de la connexion cerveau/machine. Il va se remettre sur l’enquête et vous contactez si besoin.

Retour au Colyseum pour chercher des pistes lorsque vous êtes contactés par Benets. Les empreintes sur la porte correspondent aux empreintes trouvées sur le magasine russe de l’usine et sur la vidéo du chat mécanique on peut voir Pete Boren, le joueur d’Infernal Towers VI. Direction donc le Virtu-Oz, mais il est fermé ce week-end car il y a les finales de la Ligue Virtuelle. Vous enquillez sur le Colyseum mais la patronne des lieux, Michelle Bayle, refuse de donner des informations sans un mandat. Tout juste consent-elle à vous dire que Pete Boren participe aux finales et joue cette nuit.

Le téléphone de Sofia retentit, et c’est un policier qui appelle car il est devant le corps du détective Miller et le numéro de Sofia allait être composé. TROMPETTES. La scène de meurtre n’est pas loin, dans une ruelle sordide non loin du Cable. L’homme a été descendu d’une balle, à bout portant, et en le fouillant vous découvrez une boîte d’allumettes au nom du Chronotape. Sordide, glauque et plus s’applique aussi à ce bar, qui n’est pas une boîte de jeu mais un lieu de passes avec des prostituées chromées et équipées de divers gadgets improbables à des endroits que vous ne souhaitez pas voir : crochets, filins, décharge électrique,… La patronne n’a pas pour habitude de parler aux flics (même si vous êtes venus, encore une fois, en civil) mais vous pouvez payer une passe avec Mykha, la prostituée qu’a rencontrée Miller à propos du Doktor. Vous progressez alors d’un bon de géant dans votre enquête : Mykha vous apprend qu’après les ébats le Doktor dormait et qu’il parlait dans ses rêves. Il a mentionné la peur de se noyer ; qu’il en a marre de cette musique avec des trompettes (et en plus Mykha peut vous en dire plus : c’est la musique d’un futur hit du jeu vidéo qui va sortir, Kuo Ling, et il n’y a que le Ring qui passe cette musique) ; enfin, le Doktor a évoqué qu’il était urgent de remplacer n°16 par Nino. Ah oui, et le Doktor venait accompagner de deux mercenaires : Pete et une fille.

Nino, c’est le chef des Pacmen, vous l’appelez immédiatement. Il est au Colyseum, il va participer aux finales mais il a un gros client dans sa poule : Pete. Vous tentez de le prévenir mais une musique retentit et Nino croit que vous l’encouragez pour sa compétition ; il raccroche. Ni une ni deux, vous vous précipitez au Colyseum. TROMPETTES. Tous les couloirs sont bondés, et le vaste espace sous le dôme de verre plein à craquer. Vous scrutez la foule d’un regard inquisiteur et croisez alors le regard de Pete et une femme, qui dégainent des Hellfire et font chuter l’écran géant devant vous. Lyam dégaine aussitôt mais sa balle perfore l’abdomen d’un civil qui passe devant Pete. Sean et Edward sautent depuis la balustrade et prennent Pete et sa compagne en chasse. Autour de vous c’est la panique. Les deux mercenaires tirent autour d’eux, faisant chuter les écrans géants. La panique s’amplifie alors que les portes automatiques ne s’ouvrent pas, sauf pour laisser passer les mercenaires (le nez de Sean s’en rappelle). Il faut les activer manuellement, mais le son des enceintes passent en volume maximum, et impossible d’avertir la foule. Coyle et Lyam, en tenue de COPS, réussissent finalement à passer tandis que Sofia tente de sauver l’homme qui a pris la balle de Lyam. Sean et Edward parviennent enfin à franchir la porte automatique, mais ce sont les escalators qui jouent ensuite contre eux ; difficile de rattraper les deux mercenaires, qui continuent à mitrailler pour créer la panique et éliminent les vigiles qui tenteraient de s’interposer. C’est alors que Pete s’explose à son tour le nez sur une porte automatique qui ne s’ouvre pas tandis que retentit la musique de trompettes dans le Colyseum et que passe sur les écrans géants restants les images de Jason Keens, Isa, Pedro Alvarez, et toutes les victimes. Sean et Edward en profitent pour rattraper leur retard, et c’est une course poursuite qui s’engage dans les escaliers de secours. Edward finit par avoir Pete dans un bras et laisse Sean le menotter tandis qu’il doit continuer à poursuivre la mercenaire sur le dôme de verre. De nuit, sous la pluie, les tirs sont imprécis mais Edward et la fille se rendent coup pour coup ; c’est cependant la femme qui chute la première, et dans un plongeon pour la maintenir vivante Edward réussit à la rattraper. La femme se rend.

L’interrogatoire ne donnera rien, les deux mercenaires préférant la prison, par contre pour la discrétion c’est complètement raté. Skripnick encaisse les coups de la mairie mais maintient votre enquête. Hawkins de son côté a réussi à négocier avec la « victime » de Lyam : c’est une famille modeste, et ils ne porteront pas plainte à la place c’est le LAPD qui paye l’hospitalisation. Mais Lyam se prend quand même un sermon sur le fait de ne pas tirer dans une foule. Quant à Nino, il est mis sous surveillance.

Vous planchez alors sur vos indices : le Ring qui passe la musique et le risque de noyade. Skripnick pense à demander le plan des égoûts tandis que de votre côté vous vous renseignez sur N’Gomi le patron du Ring, ancien des forces spéciales en Amérique du Sud. Tiens, tiens, comme c’est bizarre.

Nuit du vendredi 6 au samedi 7 décembre :

Sauf qu’il n’en sera rien, aucun rapport avec le Doktor. L’homme est entièrement coopératif, et vous indiquera comment accéder à sa cave. Et c’est ainsi que vous allez découvrir, dans les égoûts, parmi d’innombrables caves, des caissons vides fabriqués par le Doktor dont un au nom de Petit garcia mais aussi les chambres des deux mercenaires et le bureau de Ryan, le patron du Virtu-Oz et commanditaire des opérations avec toutes les preuves : le meurtre de Mina Gucci pour innocenter un mafieux russe ; les attaques contre les mafias italiennes afin de faire émerger certains clans russes ; et le prochain projet, l’assassinat de la présidente du Mexique Emmanuelle Garcia Murieta Lopez par Petit Garcia à 9h samedi matin c'est-à-dire dans quatre heures (son meurtre doit permettre de favoriser une partie de la mafia mexicaine au détriment d’une autre représentée par petit Garcia, jeune frère de la présidente). Vous découvrez aussi un labo avec un nouveau cercle de jeunes attachés à des sièges de dentistes, ainsi qu’un homme conscient n°16 ; c’est lui qui s’est arrangé pour vous filer des visions, entendre les bruits de trompettes et vous a aidés au Colyseum. Puis les locaux se mettent à sauter et il faut s’échapper par les égoûts. Ryan vous y attend, mais vous réussissez assez facilement à le maîtriser (il s’attendait à ne voir que quelques hommes réchapper à l’explosion). Sortir des égoûts en crue s’avère extrêmement difficile, surtout quand un crocodile veut manger Sean. C’est Edward, le plus sportif et agile d’entre vous, qui prendra les devants et sortira le plus rapidement pour prévenir Hawkins. Sauf que les lieux du discours de la présidente, à côté du bâtiment où vous avez trouvé n°10, ont été bloqués aux communications par les hackers entre 6h et 12h. Edward se fait transporter là-bas et réussi à choper un journaliste qui veut bien écouter toute l’histoire en le filmant en direct pour les infos (pendant ce temps, la K9 récupère les autres dans les égoûts et les amène par hélico sur l’immeuble). Le caméraman puis la journaliste se font alors abattre par Petit Garcia qui enquille des tirs sur la foule. Coyle, Sofia, Sean et Lyam trouvent rapidement le sniper, et Coyle tente de le raisonner. Malgré la drogue, les mots font mouche mais l’homme veut se suicider. En s’approchant de la fenêtre, où Sean est prêt à le rattraper de la fenêtre du dessus, il se fait descendre par les snipers du SWAT. Quelle bande de bourrins !

Enquête close. Enfin presque, Sofia n’a pas vu de télé dans la pièce du sniper et ne comprend pas comment du 20ème étage il a pu entendre Edward déballer toute l’histoire. Après réflexion, le Doktor n’ayant pas été retrouvé, il apparaît fort possible qu’il y ait un troisième groupe de hackers. En tout cas toute la presse Enjoy the COPS qui ont sauvé la présidente mexicaine. Le rapport entre Edward et sa femme porte-parole est rapidement fait, et la semaine suivante ils deviennent le couple star du tout LA, ce qui fait aussi le jeu de Mc Conroy pour les élections malgré ses critiques du COPS.
Eric
Eric
Niveau 7
Niveau 7

Nombre de messages : 3874
Age : 41
Prénom (valide requis) : Eric
Date d'inscription : 30/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum