Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 1 Invisible et 8 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Didrik, Renaud

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 54 le Lun 6 Jan - 22:53
Statistiques
Nous avons 89 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Seb65

Nos membres ont posté un total de 40137 messages dans 4560 sujets

On a testé La Gloire de Rome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On a testé La Gloire de Rome

Message  Yves le Sam 20 Avr - 8:55

Nous avons donc testé pour vous La Gloire de Rome, un petit jeu de cartes qui n'est pas si petit qu'on pourrait le croire.

Au début du premier millénaire de notre ère, Rome a été dévastée par un incendie. Les joueurs vont donc chercher à augmenter leur prestige en reconstruisant la cité et en accumulant pouvoirs et richesses (grâce aux cartes du jeu).

Puisque cartes il y a, il faut avant tout savoir que chacune peut être utilisée de différentes manières :
- pour déclarer une action (il y a 6 actions possibles)
- pour représenter un bâtiment ; il y en a une quarantaine au total, et chaque carte existe en plusieurs exemplaires pour former un paquet de 144. Chaque bâtiment une fois construit apporte un avantage spécifique à son propriétaire
- pour représenter des matériaux ; les matériaux peuvent être utilisés pour construire les bâtiments ou pour représenter la richesse du joueur. Il y a 6 types de matériaux
- pour représenter la clientèle du joueur (le terme est mal choisi puisqu'en fait ceux qu'on appelle des "clients" dans le jeu travaillent pour le joueur qui les contrôle ; les termes "fournisseurs" ou éventuellement "sous-traitants" auraient été plus judicieux, mais bon . . .). Il y a 6 types de clients

Chaque joueur débute avec 5 cartes en main, et on joue à tour de rôle. Le joueur actif a deux possibilités : soit déclarer une action (il faut pour cela jouer une carte de sa main), soit piocher des cartes. Si une action est déclarée par le joueur actif, les autres joueurs ont la possibilité de déclarer la même action ou de piocher des cartes. Quand chacun s'est prononcé, l'action est résolue pour chaque joueur qui l'a déclarée, et on passe au joueur suivant. Simple, non ?
Effectivement, les règles sont simples et vite lues. Un quart d'heure de jeu suffira pour bien les maîtriser, quelques points de détails peuvent être vérifiés rapidement pendant la partie. Ce qui fait tout l'intérêt du jeu n'est pas dans les règles mais dans les possibilités offertes aux joueurs. On découvre ces possibilités en jouant, et on est très vite tenté d'accumuler des matériaux, de construire des bâtiments, d'augmenter son groupe de clients, d'avoir plus de pouvoir et de richesse, oui . . . mais voilà, on ne peut pas tout faire d'un coup et il faut faire des choix parfois douloureux car on ne peut agir que avec les cartes que l'on a en main. Certaines des cartes que l'on a jouées auparavant restent actives (sous forme de bâtiments, de clients ou de matériaux), mais c'est les cartes de la main qui engagent des actions. Alors, que faire de cette carte sympathique que je viens de piocher ? Elle représente un bâtiment dont j'aurais bien besoin, je vais donc la garder pour une construction future. Ah, mais c'est aussi la seule des cartes que j'ai en main qui me permettrait de participer à l'action en cours, et cette action me serait très utile à ce moment du jeu. Quoique, elle pourrait aussi me servir de matériau pour finir ce bâtiment en construction que je n'arrive pas à terminer. Ah là là, quel dilemme de choisir, alors, que faire de cette carte sympathique que je viens de piocher ?

Au fil du jeu chacun monte en puissance, et donc chacun cherche à avoir encore plus de puissance, et c'est là que nous attend le piège de ce jeu. On peut être tenté de jouer seul dans son coin, à peaufiner sa stratégie nombriliste et à jubiler d'avoir plus de bâtiments ou de matériaux ou de clients que les autres joueurs. Oui, mais au fait, que font-ils pendant ce temps les autres joueurs ? Ah les fourbes, mais c'est qu'ils ont trouvé un autre moyen de prendre de l'avance. Alors que faire, continuer à se développer ou freiner l'expansion des autres ? Eh oui, le jeu est aussi interactif, et cette interaction ne doit surtout pas être négligée.

Deux reproches peuvent être faits à ce jeu : il faut beaucoup d'espace pour chaque joueur (on a de plus en plus de cartes à poser devant soi), et certains bâtiments sont trop puissants comparativement à d'autres (et forcément celui qui a la chance de piocher l'un de ces bâtiments sera avantagé s'il réussit à le construire). Toutefois, ces reproches sont minimes comparés au plaisir que l'on a à jouer. Il suffit donc de prévoir une grande table (si si, j'insiste, une grande, pas une moyenne), et si mon veinard de voisin construit un bâtiment puissant je vais chercher un moyen de compenser cet avantage injuste qu'il vient de gagner (je l'aurai un jour, je l'aurai).

En conclusion, La Gloire de Rome est un jeu d'une grande profondeur qui s'adresse aux gros joueurs (à éviter en famille, sauf si votre famille est composée uniquement de gros joueurs), le type de jeu parfait pour un club de passionnés. Lancez-vous, testez le, il faut au moins une première partie pour bien prendre conscience des effets de chaque action et de chaque bâtiment. Prévoyez 2 heures pour une première partie. Et quand vous aurez joué cette première partie, à vous toutes les subtilités des options et des combinaisons éventuelles de cartes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et pour mémoire, c'est l'un des jeux du club ; il est donc à votre disposition dans le placard qui va bien au sous-sol cheers


Dernière édition par Yves le Sam 20 Avr - 19:53, édité 1 fois
avatar
Yves
Niveau 5
Niveau 5

Nombre de messages : 802
Prénom (valide requis) : Yves
Date d'inscription : 01/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a testé La Gloire de Rome

Message  Eric le Sam 20 Avr - 13:00

Tout à fait d'accord avec Yves, un très bon jeu ! Et en plus, dès qu'on maîtrise un peu le principe (en gros dès la 2ème partie), le jeu doit tourner plus vite et donc il ne dure pas si longtemps que ça.

Néanmoins, même si on n'atteint pas la durée de jeu d'un Agricola ou d'un Caylus, le jeu est très riche. Multiples options possibles même si on ne peut pas en privilégier une plus qu'une autre (il faut essayer de jouer sur tous les tableaux), combos possibles, possibilité d'emmerder les voisins,... Bref, beaucoup de choix et de possibilités et ça joue vite, on n'attend pas son tour des heures.

En clair, c'est à ressortir !!!!
avatar
Eric
Niveau 7
Niveau 7

Nombre de messages : 3710
Age : 35
Prénom (valide requis) : Eric
Date d'inscription : 30/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum